Secrets de Comment - Les Articles Libres De Droits

Bienvenue Guest

Recherche:

Secrets de Comment - Les Articles Libres De Droits » Voyage » Destinations » Comment partir à la découverte du Bluenose | Le Comment

Comment partir à la découverte du Bluenose

Voir PDF | Imprimer
Par: ANoton
Vues : 485
Nombre de mots : 587

 

Même si vous ne connaissez rien du Bluenose, ou que vous ignorez à quoi ce nom fait référence, vous l'avez très certainement déjà tenu dans vos mains. En effet, cette goélette de pêche et de course orne depuis 1937 les pièces de 10¢ canadiennes. Mais le Bluenose est bien plus qu'un symbole se trouvant sur la monnaie canadienne, c'est un bateau qui a réellement existé et qui incarne en partie l'âme de la Nouvelle-Écosse.

 

Le Bluenose, dont le nom provient d'un surnom qu'on donnait aux habitants de la Nouelle-Écosse, est en fait une grande fierté de cette province maritime. On retrouve son image sur les plaques d'immatriculation des voitures des néo-écossais, et le gouvernement canadien l'a représenté sur des timbres parus en 1929, en 1982 et en 1999. Apprenez-en plus sur la construction de ce navire, sur sa carrière en tant que navire de pêche et de course ainsi que sur son tragique naufrage.

 

Le Bluenose fut conçu par William J. Roué et construit par la firme Smith and Rhuland, avec du bois provenant de la province et grâce à l'expertise et au talent de ses charpentiers. Il fût inauguré en 1921, à Lunenburg. Il fût à l'origine construit pour la pêche à la morue commerciale.

 

Mais il fût également destiné à venger la défaite de son prédécesseur lors d'une course entre pêcheurs des provinces maritimes commanditée par le journal d'Halifax, ce qu'il fit en remportant les honneurs de la course de 1921. Dans les 17 années qui suivirent, le Bluenose, imbattable, conserva l'International Fishermen's Trophy. La grâce du bateau, sa vitesse légendaire et le courage et l'esprit d'aventure de l'équipage et de son capitaine, Angus J. Walters, assura au Bluenose une réputation mondiale et suscita l'admiration de plusieurs. La Nouvelle-Écosse en développa une certaine notoriété.

 

Vers la fin des années 30, le Bluenose occupa d'autres fonctions: il offrit des croisières au public, qui était attiré par sa célébrité, et profita de plusieurs occasions de faire de la publicité ou de représenter la Nouvelle-Écosse et le Canada à l'étranger. Cependant, après la Seconde Guerre Mondiale, malgré les efforts de plusieurs pour le conserver en Nouvelle-Écosse en tant qu'emblème national, le Bluenose fût vendu et devint un transporteur de marchandises dans les Caraïbes. Il connut une fin tragique lorsqu'il s'échoua au large d'Haïti, le 28 janvier 1946.

 

Malgré son naufrage, la goélette légendaire était toujours vivante dans le coeur des néo-écossais et de ses admirateurs du monde entier. En 1963, une copie du Bluenose vit le jour à Lunenburg, bâtie selon les plans d'origine et approuvée par William J. Roué et Angus J. Walters. La vocation du Bluenose II fût d'abord de faire la promotion des produits de la Brasserie Oland, puis celle du patrimoine maritime et de l'attrait touristique de la Nouvelle-Écosse. Le Bluenose II n'a cependant jamais participé aux courses, afin de respecter et d'honorer la mémoire de vainqueur de son prédécesseur.

 

De nos jours, le Bluenose II est toujours fier de représenter la Nouvelle-Écosse partout où il se rend. Il est possible pour les touristes de le visiter là où il fait escale. Il fait cependant l'objet d'une restauration depuis 2011, et devrait être remis à l'eau à la fin de l'été 2012.

 

Si vous vous rendez en Nouvelle-Écosse d'ici là, il vous sera possible d'en apprendre plus sur le Bluenose et sur son histoire en visitant les divers musées maritimes de la province, dont le Maritime Museum of the Atlantic situé à Halifax.


Source : http://www.secrets-de-comment.com

A propos de l'auteur

 

Pour vos vacances en Nouvelle-Écosse, profitez du confort de l'hôtel Marriott. Notre Hôtel à Nouvelle-Écosse est prêt à vous accueillir.



Vote : Pas encore de vote

Commentaires

Pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire

Vous ne pouvez pas commenter cet article. Si vous vous connectez, vous pourrez déposer un commentaire.
Cron Service